26 octobre 2015 / 13 h 57 / Le Breton veut déjà repartir en mer

Mardi dernier, son moral était au plus bas. Passé à deux doigts de périr dans les eaux glacées de l’Alaska et contraint d’abandonner « la Chimère », son voilier de 10 m, « Manu » était plongé dans le plus noir des désespoirs. Six jours plus tard, alors qu’il navigue en direction de Seattle (État de Washington) à bord du brise-glace qui l’a recueilli, le natif de Rennes a retrouvé le sourire.

Phénomène médiatique aux États-Unis, où sa détermination à sauver le chat qui l’accompagnait lors du naufrage a fait de lui un héros, le jeune homme de 28 ans reçoit chaque jour des dizaines de messages de soutien, mais aussi des offres d’emploi ou des propositions d’aide. La campagne de crowdfunding qu’il a lancé sur internet pour l’aider à se remettre à flots a également décollé en flèche et atteint déjà 6 000 € ! […]

Ouest France, Stéphane Cugnier : “Le Breton miraculé veut déjà repartir en mer”.

Pipalup

Dessalement de Pipalup (photo Matthew Holton Chiasson).

blah ?

Le code HTML est affiché comme du texte. Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown.