1 mai 2018 / 18 h 05 / La tragédie d’Hayley

Tous les jours depuis son arrivée à Cuba, Hayley, 22 ans, tente de se connecter à Internet. Fébrile, elle essaie de recharger, encore et encore, une page Facebook qui ne s’ouvrira jamais. Soudain, elle fond en larmes. « Quatre jours que je n’arrive pas à aller sur Instagram », dit-elle en sanglotant. Ses six cents « followers » ne verront ni le plat de langoustes qu’elle a photographié à midi, ni ses lascifs clichés de plage, ni cette « si subversive » duckface devant une affiche de propagande de Fidel Castro. « A quoi bon partir en vacances si c’est pour ne rien montrer aux autres ? », dit-elle dans un soupir entre deux reniflements.

Le Monde, Anne-Sophie Faivre Le Cadre : “À Cuba, le désarroi des touristes face aux problèmes de connexion Internet.”

Misère…

  • 1. Le 1 mai 2018,
    kowalsky

    C’est trop horrible…

  • 2. Le 2 mai 2018,
    Karl, La Grange

    J’ai cru pendant un moment que c’était un article du Gorafi… et puis non, cela semble être sur Le Monde. Et je me dis soudainement pourquoi… Une autre version : « Au Cambodge, le désarroi des touristes face aux manques de charcuterie. »

  • 3. Le 2 mai 2018,
    Laurent Gloaguen

    Le ton fait Gorafi, mais je veux bien croire que le personnage est réel.

blah ?

Le code HTML est affiché comme du texte. Vous pouvez utiliser la syntaxe Markdown.