Mot clef “christianisme”

24 novembre 2015 / 18 h 00 / Analyse catholique des attentats

Après le temps de la sidération vient celui de la réflexion. Pour alimenter cette dernière, pourquoi ne pas prêter attention au message d’un homme d’Église… Laissons donc un prêtre catholique, empreint de la sagesse d’un homme qui a rencontré l’amour de Jésus, nous éclairer, nous offrir les clefs de la compréhension de l’horreur :

Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable !

[…] L’idée circule sur les réseaux. Oh, très mollement, comme une sorte de dissonance, de grincement dans la mécanique de sidération collective. Personne ne s’y risque vraiment. D’ailleurs, l’injonction fuse. Le rappel à l’ordre claque ! Vous n’y pensez pas ! Bigot ! Réac ! Coincé !

Il faut bien que quelqu’un se dévoue. Que voulez-vous, j’ai été bercé dans ma jeunesse cléricale, par l’injonction de « lire les signes des temps ».

Quels « signes » ? Pas les corps entassés, les rues ensanglantées, les hurlements des blessés. Non, des images sous-jacentes, en arrière-plan, si fortes qu’elles aveuglent.

Qu’avons-nous vu ? Il est 21 h, ce funeste vendredi 13, au Bataclan. Devant 1 500 personnes en transe, serrées et échauffées comme dans une matrice, les Aigles de la Mort MétalEagles of Death Metal en v.o. – entonnent : « Qui va aimer le diable ? Qui va aimer sa chanson ? Qui va aimer le diable et sa chanson ?… ». Personne, et pour cause, n’entendra la conclusion : « … j’aimerai le diable et sa chanson ! ».

Et cette phrase de l’Évangile selon saint Luc, proclamée le matin même à la messe : « Où sera le corps, là aussi se rassembleront les aigles » (trad. Crampon, 17, 37). D’autres traduisent « vautours », mais c’est la même chose : les rapace qui se repaissent des morts. Voilà des signes ! Je les vois multipliés, sur les tee-shirts, sur les tatouages, sur les pochettes de disques : « mort… diable… », et les ingrédients qui vont avec : violence… sexe… défonce… jouissance… vacarme…, codes partagés de la culture de masse.

Qu’on ne me dise pas, avec des pudeurs de chaisières, que ce n’est pas du « métal ». Enfumage ! Ne me dites pas non plus que ce ne sont que des mots. Que c’est pour rire. À force de ne rien prendre au sérieux, tout fini par devenir tragique. Si vous élevez des pitbulls vicieux et pervers, parce qu’ils sont utiles pour faire peur aux voisins, ne vous étonnez pas si, un jour, ils sautent à la gorge de vos enfants. Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prendre au sérieux. Un exorciste extraordinaire me le disait le jour même des attentats : « Si vous lui ouvrez la porte, il se fait une joie d’entrer. » On ne joue pas avec les icônes, elles véhiculent le sacré…

Je vais allez plus loin. Tant pis pour les lecteurs sensibles. Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… » comme dit le “quotidien de révérence”. Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… Les uns se gavaient de valeurs chrétiennes devenues folles : tolérance, relativisme, universalisme, hédonisme… Les autres, de valeurs musulmanes devenues encore plus folles au contact de la modernité : intolérance, dogmatisme, cosmopolitisme de la haine… Les uns portent le maillot du PSG — « Fly Emirates » en effaçant le berceau de Louis XIV, et les autres profitent du même argent pour se faire offrir un costume en bombes. Une minute avant leur mort, les uns et les autres étaient penchés sur leurs smartphones, comme accrochés au sein de leur nourrice. Ce n’est pas le retour du Moyen Âge, contrairement à ce que disent les crétins, c’est la postmodernité dans toute son absurdité. Le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt ! Le signe de la mort et du chaos ne flotte pas que sur les rues de Paris, un vendredi soir maudit. 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour (Ministère de la Santé – merci Orwell !). Où est l’horreur, la vraie ?

Écoutez le sage : « Chers djihadistes, chevauchant vos éléphants de fer et de feu, vous êtes entrés avec fureur dans notre magasin de porcelaine. Mais c’est un magasin de porcelaine dont les propriétaires de longue date ont entrepris de réduire en miettes tout ce qui s’y trouvait entassé. […] Vous êtes les premiers démolisseurs à s’attaquer à des destructeurs. Les premiers incendiaires en concurrence avec des pyromanes. Nous triompherons de vous. Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray).

[…] Pour finir, le sordide et les intérêts bien compris. Ils vont gagner au grattage après le tirage. Les victimes ne sont même pas enterrées qu’un journaliste du système peut tranquillement expliquer : « Lancée dans la foulée des attaques terroristes ayant frappé Paris vendredi 13 novembre, la campagne visant à porter la chanson Save A Prayer au sommet des ventes de singles britanniques bat son plein » (Le Figaro). C’est nous les complotistes, les obscurantistes, les réactionnaires, mais eux, ils peuvent tranquillement se repaître sur le dos des morts, ça ne gêne personne ! À vomir ! Il n’y a pas que ceux qui tiennent les kalachnikovs qui sont des monstres.

[…]

Hervé Benoît, prêtre catholique, chapelain à la basilique de Fourvière, juge au tribunal ecclésiastique de Lyon, via Riposte catholique.

Jesus Facepalm

La Croix : “Le cardinal Barbarin consterné par la tribune d’un prêtre sur les attentats”.

blah ?

16 novembre 2015 / 00 h 17 / Priez pour eux

J’ai vu ce tweet passer dans mon fil vendredi soir :

 Prions pour les victimes de #Paris et pour les auteurs de ces fusillades et attaques.

(L’heure est celle de Montréal. 23 h 34 à Paris.)

Oui, je sais, je risque d’en surprendre plus d’un, j’ai effectivement des curés dans ma TL…

J’ai trouvé que c’était un beau message chrétien au milieu de la crise, celui que je m’attendais à entendre. J’ai un infini respect pour cette pensée. Le bonhomme a manifestement rencontré l’amour de Jésus et compris le message profond de l’Évangile.

Inutile de vous préciser qu’un certain nombre de cathocons n’ont pas du tout apprécié. Le cathocon n’est pas très chrétien, empli de sa haine et de sa culture du mépris.

  • 1. Le 17 novembre 2015,
    Pilgrim

    Les prières auraient une valeur s’il y avait une autre vie. Mais comme ce n’est pas le cas… Don’t pray, think…

blah ?

2 octobre 2015 / 14 h 50 / Christian Response after UCC Shooting

As I scroll through the news this morning I am saddened to read the details of the horrible tragedy in Oregon. My heart goes out to the citizens of Roseburg — especially the families and loved ones of those murdered.

The recent spike in mass shootings across the nation is truly troubling. Whether the perpetrators are motivated by aggressive secularism, jihadist extremism or racial supremacy, their targets remain the same: Christians and defenders of the West.

While this is not the time for widespread panic, it is a time to prepare. I would encourage my fellow Christians who are serious about their faith to think about getting a handgun carry permit. I have always believed that it is better to have a gun and not need it than to need a gun and not have it.

Our enemies are armed. We must do likewise.

Lt. Governor Ron Ramsey, on Facebook.

  • 1. Le 2 octobre 2015,
    xave

    Et Jésus dit “Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, défonce-lui sa putain de gueule au 357 magnum.”

    Je ne fais aucun commentaire sur le délire de persécution.

  • 2. Le 2 octobre 2015,
    Marie-Aude

    C’est grandiose, d’une certaine façon, d’arriver à écrire ça…

  • 3. Le 3 octobre 2015,
    JMU

    Whether the perpetrators are motivated by aggressive secularism, jihadist extremism or racial supremacy, their targets remain the same: Christians and defenders of the West.

    Je dois mal me souvenir des précédents…

2 octobre 2015 / 13 h 54 / The Anglican Church and Same-Sex Desire

The Anglican Church and Same-Sex Desire.

[YouTube.]

Cathédrale Christ Church (Montréal).

À la cathédrale, nous sommes fiers d’accueillir les personnes LGBTQ comme membres à part entière de notre communauté.

Le drapeau arc-en-ciel est affiché au mur près de l’entrée principale pour attester publiquement de notre appui à cette communauté. Depuis quelques années, pour montrer notre engagement, nous avons participé à la Journée communautaire et au défilé de la Fierté Montréal.

Bien qu’il n’y ait pas de groupe LGBTQ officiel à la cathédrale, ceux et celles qui le souhaitent se rencontrent régulièrement pour participer à des activités ponctuelles, telles que la messe OUT, des activités saisonnières, des BBQ ou des groupes de discussion.

Si vous êtes une personne LGBTQ, si vous considérez vous joindre à nos liturgies, ou si vous cherchez tout simplement une communauté chrétienne où vous vous sentez à l’aise, venez nous voir.

Cathédrale Christ Church : “LGBTQ”.

Ce serait probablement mon église si je n’étais pas agnostique.

blah ?

25 septembre 2015 / 14 h 40 / Anormal style de vie

Abordant enfin un sujet très sensible qui divise à l’ONU les pays occidentaux et les pays du Sud, François a dénoncé « la colonisation idéologique » qui impose aux « peuples » des « modèles de vie anormaux » et, « en dernier ressort, irresponsables ».

Il s’agit d’une allusion implicite à la théorie du genre et au mariage gai, qui a beaucoup de défenseurs dans la ville de New York où séjourne le pape jusqu’à ce soir.

Ces styles de vie « sont étrangers à l’identité des peuples ». Il a demandé à l’ONU de reconnaître « une loi morale inscrite dans la nature humaine elle-même, qui comprend la distinction naturelle entre homme et femme ».

Ces propos risquent d’avoir un écho particulier aux rencontres mondiales des familles catholiques, que le pape va clôturer samedi et dimanche à Philadelphie.

Agence France-Presse : “Le pape François demande à l’ONU des accords sur le climat”.

  • 1. Le 26 septembre 2015,
    Dave

    Finalement, c’est quand même sympa qu’il nous rappelle de temps en temps que, sous des dehors progressistes et malgré une indéniable amélioration par rapport aux versions précédentes, il reste le symbole et le porte-parole d’un mouvement obscurantiste et volontiers oppresseur…

  • 2. Le 28 septembre 2015,
    blah

    L’irresponsable c’est lui et son église, on le sait depuis longtemps. Parler du progrès social comme d’une colonisation idéologique qui imposerait un mode de vie anormal est tout simplement ahurissant et le range du côté d’un certain nombre d’islamistes radicaux. Mais on le savait déjà avec l’opposition à la capote ou à l’avortement par exemple : l’église a du sang sur les mains et il n’est pas près de sécher.

    Texte complet, pour ceux que ça intéresse

    Notamment, donc :

    “Without the recognition of certain incontestable natural ethical limits and without the immediate implementation of those pillars of integral human development, the ideal of “saving succeeding generations from the scourge of war” (Charter of the United Nations, Preamble), and “promoting social progress and better standards of life in larger freedom” (ibid.), risks becoming an unattainable illusion, or, even worse, idle chatter which serves as a cover for all kinds of abuse and corruption, or for carrying out an ideological colonization by the imposition of anomalous models and lifestyles which are alien to people’s identity and, in the end, irresponsible.”

18 septembre 2015 / 17 h 40 / Colors of Christian Persecution

Rainbow Doritos

We Christians have rights. We are being persecuted.

The announcement yesterday that Doritos will soon release rainbow-colored chips to support the It Gets Better Project, which works towards preventing anti-LGBT bullying, naturally drew the ire of conservative pundits like John Nolte of Breitbart, who said that Doritos is flying the “colors of anti-Christian hate and oppression.”

But Nolte’s protests pale in comparison to a column in the right-wing American Thinker by Ed Straker, which could be confused for parody.

Straker writes that the new chips are “the perfect gateway snack to introduce children to the joys of homosexuality,” lamenting that nowadays “it’s perceived to be cool to push a specific sexual orientation on children.”

Calling for a boycott of Doritos and all products from its parent company, Pepsi, Straker urges conservatives to “push other companies to launch pro-heterosexual campaigns” by, for example, persuading “a hot dog maker and a hot dog bun company to do a joint effort promoting man-woman relationships.”

Right Wing Watch: “Rainbow Doritos A Gay Gateway Drug.

This started years ago, when Crayola first decided to market multi-coloured crayons (which, of course, made me gay). — Anonymous comment.

18 septembre 2015 / 14 h 20 / Pope doesn’t hate science enough

WASHINGTON — When Pope Francis delivers a history-making address to a joint session of Congress next week, Rep. Paul Gosar, a Prescott Republican, won’t be there.

Gosar, a Catholic, said it was a tough decision to make, but he has decided to stay away from the address because he is “ashamed” of the pope’s position on the “false science” of climate change and what Gosar sees as a failure to speak out against radical Islam and Planned Parenthood.

“I don’t need to be lectured by the pope in regards to science or false science,” Gosar said Thursday, calling the pope “hardly a scholar with regards to the climate.”

While some reports have suggested what the pope may include in his speech, Gosar said he is “mortified and ashamed” by what could be absent from the address.

“The foremost authority on religion — one of the recognized leaders in the world — is coming to one of the greatest stages in the world, and his comments aren’t going to be directed on religious tolerance and the sanctity of life,” Gosar said. “If there’s anybody that can call out the Islamic faith, it’s the pope.”

Arizona Daily Star, Charles McConnell : “Arizona Rep. Gosar to skip pope’s speech in protest.

15 septembre 2015 / 18 h 11 / “I won’t let you blemish the sanctity of marriage!”

[Il s’agit d’une fausse publicité.]

  • 1. Le 16 septembre 2015,
    Karl, La Grange

    C’était une tache de quoi ?

  • 2. Le 16 septembre 2015,
    Karl, La Grange

    Ils avaient un jeu de mots à leur disposition: “Tied by mariage.”

  • 3. Le 16 septembre 2015,
    Karl, La Grange

    Oh Sainte vache. Merci seigneur des lieux. Bon minuit. Il faudrait peut-être que je me mette au futon.

15 septembre 2015 / 14 h 25 / Mode selon Dieu

« J’ai prié à ce sujet. Je sais que Dieu ne se baladerait pas avec un pantalon qui tombe. »

Slate.fr, Véra Lou Derid : “Une ville d’Alabama veut interdire baggys, robes courtes et mini-jupes”.

(Note à la journaliste de Slate, on ne devrait pas dire des baggys, mais des baggy pants — pantalons dont la coupe ample fait penser à un sac ; l’adjectif baggy s’appliquant aussi aux jupes par exemple — et bien plus précisément, dans le cas qui nous intéresse, des saggy pants. — Les baggies, c’est autre chose, semble-t-il.)

  • 1. Le 16 septembre 2015,
    xave

    J’aime beaucoup ce commentaire d’un des blogs que je suis :

    Yes—it is for the older generation to determine what is “cool” and impose it on the young, by law if necessary. That is the way of things. And therefore let us have the city attorney draft an ordinance.

  • 2. Le 16 septembre 2015,
    Denys

    Ah mais il y a aussi des baggers, hein. C’est ça.

blah ?