Mot clef “web”

2 janvier 2016 / 15 h 53 / The Website Obesity Crisis

The web pyramid

Idle Words, Maciej Cegłowski: “The Website Obesity Crisis.”

  • 1. Le 3 janvier 2016,
    Karl, La Grange

    Un à lire pour tous les professionnels du Web. J’ai fini par tout bloquer sur le Web avec uBlock Origin et je ne laisse passer que ce que je veux. Au début, c’est un peu difficile mais au fur et à mesure pour les sites sur lesquels on vient souvent, cela devient essentiel.

9 novembre 2015 / 22 h 47 / Espèce dominante

Sometimes it goes up and down through the course of a month, but it’s still a pretty fun milestone that we can now say about one in four websites are now powered by the scrappy open source underdog with its roots stretching all the way back to a single person in Corsica, France. We should be comfortably past 25% by the end of the year.

Matt Mullenweg : “Seventy-Five to Go”.

Si l’écosystème s’appauvrit, faut-il s’en réjouir ?

  • 1. Le 10 novembre 2015,
    Karl, La Grange

    Et surtout tout cela est de la faute de Michel !

    En passant je ne pense pas que l’écosystème des solutions disponibles s’appauvrissent. En revanche, celui de l’hébergement de masse clés en main définitivement. Mais cela n’est pas tant la faute de Wordpress que des hébergeurs qui ne veulent maintenir (et on les comprend) qu’un seul système. La vraie question sous-jacente est que l’on ne pourra créer de la décentralisation, du partage, de la diversité sans que les personnes puissent héberger localement, et donc si on pousse le curseur jusqu’au bout, jusqu’à ce chacun puisse héberger son serveur chez soi avec un tuyau suffisamment gros.

  • 2. Le 10 novembre 2015,
    Karl, La Grange

    Aussi voir ce que fait Emmanuel Clément ces jours ci

  • 3. Le 10 novembre 2015,
    Pierre

    OK et sur les 25 % de sites faits avec Wordpress :

    • quel est le pourcentage qui tourne avec la dernière version (alias « la moins pire niveau sécurité ») ?
    • quel est le pourcentage qui nécessite vraiment un CMS comme celui-ci ?

    Karl parle du retour aux sources d’Emmanuel Clément et effectivement, c’est peut-être par là qu’il faut se tourner. D’ailleurs, même Smashing Magazine s’y est mis dans un long article à propos des générateurs de sites statiques…

  • 4. Le 10 novembre 2015,
    Laurent Gloaguen

    Le statique devient le dernier truc à la mode ? Et moi qui vient juste de quitter Movable Type…

blah ?

17 septembre 2015 / 11 h 47 / BuzzFeed’s traffic

For starters, don’t think of BuzzFeed as a publisher of a single website that has great social media chops. It’s a “fully integrated social platform” whose Snapchat and Instagram channels are as important as — if not more important than — its natively hosted stuff. Want proof? Peretti read aloud BuzzFeed’s traffic proportions on the show:

  • 23 percent: Direct to the site or apps
  • 14 percent: YouTube views
  • 2 percent: Google search to the site
  • 6 percent: Facebook traffic to the site
  • 27 percent: Facebook native video
  • 4 percent: Images on Facebook
  • 21 percent: Snapchat content views
  • 3 percent: Other distributed platforms

Re/code, Noah Kulwin: “This Week on ‘Re/code Decode’: CEO Jonah Peretti Explains How BuzzFeed Won the Internet.”

blah ?